Ex Machina

From Histoire 3D Wiki

(Redirected from ExMachina)
Jump to: navigation, search

Ex Machina a été la plus grosse société française de production d'images de synthèse (effets spéciaux numériques et postproduction 3D) de 1989 à 1999.

En 1999 elle est achetée par Patrick Dumez et intégrée dans son groupe qui prend le nom ExMachina.

En février 2002 le groupe est racheté par Quinta Communications, qui décide d'arrêter en 2008 la location de son fonds de commerce.

Contents

Historique

Les débuts

Dès l'été 1988 des responsables de Sogitec (Xavier Nicolas, Thierry Barbier, Jerzy Kular) intègrent TDI Image, pour permettre la bonne fin du film 1789 qui va faire office de projet fédérateur pour souder les deux équipes. Par ailleurs, Alain Béhar devient directeur du marketing dans la division Systèmes de TDI.

Ex Machina est officiellement créé le 1er janvier 1989 par la fusion des divisions Image de Sogitec et TDI. Filiale à 66% de TDI et à 34 % de l'INA (qui cède ses parts dans TDI), elle est dirigée par Xavier Nicolas.

Fort d'une commande d'Etat de 10 MF pour le film du bicentenaire, 1789, Xavier Nicolas prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 20 MF la première année.

La société est installée dans le même immeuble que TDI, au 22 rue Hégesippe Moreau à Paris 18e.

Au début une première difficulté surgit: Xavier Nicolas raconte (conférence de mai 2009 à fmx) que le nom "ExMachina" qu'il propose est refusé par les personnels, y compris les principaux créatifs, qui lui envoient une pétition réclamant son abandon. Il apprend ainsi l'importance de la communication interne et, pour le choix du logo, il prend soin de procéder à une longue concertation au sein du personnel.

L'expansion

Il apparait rapidement que le marché du film n'est pas suffisant pour le développement de la société et elle se diversifie dans les marchés des films pour parcs d'attraction et événements spéciaux, particulièrement aux USA et en Asie.

Un bureau est ouvert à Tokyo.


En 1992

En 1992, une étude internationale du marché de la 3D "le Roncarelli Report" place ExMachina au 3éme rang des plus grands studios internationaux en terme de CA et de qualité, au même niveau que Rythm & Hues aux USA et Toyo Links au Japon.


En 1992 Ex Machina revendique dans une brochure commerciale :

  • 60% de films produits pour l'étranger (Europe, USA, Asie)
  • 70 films par an pour un total de plus de 90mn d'images informatiques de haute qualité
  • Chiffre d'affaires 1991 : 37 millions de Francs
  • Résultat : 1 million de Francs
  • Investissement en équipement : 5,7 millions de Francs
  • Parc matériel
    • 20 SGI Personal Iris
    • 12 SGI Power 220, 320 ou 440 (bi et quadri processeur)
    • système de peinture haute définition
    • 5 mémoires d'images Abekas A60
    • 5 enregistreurs vidéo numériques
    • 1 Harry Quantel
    • sorties sur 35 mm, 70 mm et HDTV
  • Logiciels
    • TDI Explore et Softimage
    • 5 ingénieurs en R&D développant des logiciels spécifiques (particules, animation de personnage, traitement d'image)

1993

Nouveau logiciel d'animation Appia.

1995

En 1995 ExMachina ouvre une filiale à Tokyo dont Xavier Nicolas prend la direction.

1999

Sur l’exercice 1998-99 ExMachina revendique un chiffre d'affaires de 55 millions de Francs dont 30 millions à l'étranger (Interview de Xavier Nicolas dans Broadcast du 19 juillet 2000 p.15)

La fin

En 1999 ExMachina est achetée par le holding de Patrick Dumez, qui contrôle déjà les sociétés Écoutez-voir, Main Street, Telcipro, Avis de recherche et le Studio d'à côté. Le groupe prend le nom d'Exmachina, et annonce un chiffre d'affaires prévisionnel de 180 MF pour 1999 et 300 MF pour 2000.

En 2000 le groupe réalise 21 millions d'Euros de chiffre d'affaire et 3 millions d'euros de perte.

En novembre 2001 la société est placée en redressement judiciaire.

Après un ultime sursis avant le dépôt de bilan, ExMachina est rachetée en février 2002 par Quinta Communications, qui décide d'arrêter en 2008 la location de son fonds de commerce.

Collaborateurs

Au début en 1989

direction assurée par

  • Jean-Daniel Pigasse
  • Gérard Allain
  • Pascal Bap
  • François Ploye
  • Claude Schiffman

rejoints par les quatre permanents de Sogitec :

  • Xavier Nicolas
  • Françoise Laporte
  • Jerzy Kular
  • Thierry Barbier

Les équipes d'infographistes fusionnent autour des premiers pionniers de Sogitec

et des graphistes de TDI

Réalisations

Courts métrages

Cinéma

A la fin de 1992 les effets numériques pour le cinéma devient un département autonome dirigé par Christian Guillon. En dix ans ce département réalisera des trucages numériques pour une centaine de films.

Pendant plusieurs années ExMachina et Duboi seront les seules sociétés en Europe à pouvoir traiter le film en numérique.

  • 1990 : Les mille et une nuits de Philippe de Broca, effets spéciaux numériques Christian Guillon.
  • 1993 : Siméon de Euzhan Palcy, premier film à bénéficier d'un scan numérique (réalisé à Los Angeles, ExMachina ne pouvant être livré à temps du scan acheté à cette occasion)
  • 1995 : Le hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau (intégration d'oiseaux en compositing)
  • 1995 : Rimbaud Verlaine de Agnieszka Holland (suppression d'une jambe de Léonardo di Caprio, matte paintings)
  • 1996 : L'échappée belle de Etienne Dhaene, (compositing d'avions)
  • 1997 : Mad city de Costa Gavras, (incrustation d'image dans des téléviseurs, compositing avec explosions)
  • 1997 : Assassin(s) de Mathieu Kassovitz (contrôle de mouvement et compositing pour un plan de passage jour-nuit rapide)
  • 1997 : Le Bossu de Philippe de Broca, (intégration d'épées en 3D).
  • 1997 : Que La Lumiere soit de Arthur Joffé", ( Création de décor )
  • 1998 : La femme du cosmonaute de Jacques Monnet (liquides et objets en apesanteur)

Films pour parcs d'attraction et événements spéciaux

  • 1991 Sub Oceanic Shuttle, de Jerzy Kular pour Iwerks
  • 1991 Looking into the future, pour Thomson consumer electronics, 1er film au format D2MacHD 16/9) de Pascal Roulin
  • 1992 Gaia de Pascal Roulin co-produit par Matra Marconi Space.
  • 1992 De Karnak a Louqsor : La machine a remonter le temps de Jacques Barsac et Pascal Vuong. Financé par EDF, le film retrace une ballade virtuelle (encore une 1ère mondiale) dans le temple de Louqsor auréolé des couleurs d'origine des colonnes Hypostyles. Une partie des images sont en prises de vues réelles complétées de séquences 3D calculées et diffusées toujours à Séville pour la 1ère fois en HD Européenne (Double D1 (2 x 1250 ).
  • 1992 Le monde des matériaux, de Jerzy Kular
  • 1994 Evoluzioni de Pascal Roulin
  • 1994 Dino Island, de Jerzy Kular pour Iwerks
  • 1995 L'aventure de la page blanche un ride corporate pour Ricoh de François Garnier (diffusé en mouvement dans un photocopieur géant)
  • 1996 Krakken, a future ocean, de Jerzy Kular (pour Matsushita)
  • 1996 Mad Racers, de Jerzy Kular
  • 1997 The Castle of Walhala (Tivoli), film d'animation utilisant une technique de rendu et lumière basée sur des images de couleur.
  • 1997 un ride Actimel corporate de Tanguy de Kermel
  • 1997 Tobby, the Flying fish who aimed for the stars de Keiko Yamaguchi et Philippe Billion, Dentsu Tec
  • 1997 Stealth Mission de Vincent Weil pour Iwerks, avions furtifs en mission.
  • 1998 Invisible Ocean de François Garnier
  • 1998 Dino Island 2 "Escape from Dino Island" de Jerzy Kular, ride relief pour Iwerks
  • 1998 Astratour de Tanguy de Kermel pour les satellites Astra, produit en 70mm et diffusé dans une des salles dynamiques du Futuroscope.
  • 1998-1999 Sea squad de Jerzy Kular
  • 1999 LPG une réalisation en relief de François Garnier destinée aux nouvelles machines produites par le groupe LPG, spécialiste de la lutte contre la cellulite et le mal de dos.
  • 1999 Peugeot "Ion" de Pascal Roulin : la 1ère Peugeot électrique.

Publicités

ExMachina a eu d'abord une approche prestataire au service des sociétés de production puis s'est situé dans une approche plus "producteur" avec une génération de jeunes réalisateur (Pierre Coffin, Pascal Vuong, Tanguy de Kermel, ...)

  • 1990 Nuovo Alfa 33 de Pascal Roulin
  • 1993 Cif de Pascal Vuong (25 films de base, plus de 250 versions étrangères. Au départ le client voulait appeler Pixar pour faire les personnages style Playmobil ! )
  • 1993 Chocolat Cote D'or de Didier Kwak
  • 1993 Bultex de Martin Fraudreau, effets de Marc Bellan, lighting Christian Foucher
  • 1994 L'Oreal Synergie
  • 1994 Lancia de Pascal Vuong
  • 1995 Chamois D'or : Le pique-nique de Bruno Decharme, effets spéciaux de Didier Kwak
  • 1995 Téfal de Pascal Vuong
  • 1996 Gitanes film pour le Japon de Hélène Guétary animé par Christian Foucher sur Appia, logiciel d'animation de personnages qui se révèle beaucoup plus efficace pour animer des cigarettes que des personnages.
  • 1996 Mir vaisselle de Pascal Vuong, un des premiers spots avec compositing
  • 1996 Peaudouce lèvres des bébés animées, supervision des effets par Didier Kwak.
  • 1997 Actimel de Tanguy de Kermel
  • 1997 Pastilles Vichy de Pierre Coffin
  • 1997 Quick jouets de Paul Louis Léger, effets de Pascal Vuong
  • 1998 Coca Cola de Pascal Vuong
  • 1998 Seat Lara Croft de Pascal Vuong, une Seat Lara Croft sera offerte par tirage au sort au cours d'Imagina 1999 !
  • 1998 Vahiné et Bondex de Majid Loukil
  • 1998-2001 La saga "Yoco" de Pascal Vuong et Dominique Pochat

Films corporate pour l’industrie automobile

  • Le groupe Fiat (Films Alfa Roméo, Lancia) / Réalisateur: Pascal Roulin
  • Des films divers pour les groupes automobiles français

En 1992, ExMachina réalise en 3D et en même temps les films correspondant aux 3 prototypes conçus par les 3 concurrents: Peugeot (Oxia), Citroën (Activa) et Renault (Mégane) Réalisateurs: Pascal Roulin et Françis Grosjean

Cinématiques pour le jeu vidéo

  • Laracroft
  • Final fantasy

Galerie

Générique de ExMachina : l'Abeille par Philippe Billion, 1989
Period de Philippe Billion, ExMachina, 1995

Voir aussi

Brochure commerciale d'Ex Machina en 1992

Les interventions de Lionel Fages, Jerzy Kular et Christian Guillon à la journée d'étude du 9 avril 2013 sur ExMachina.

La conférence de Xavier Nicolas et Jerzy Kular sur Sogitec et ExMachina à la conférence "Early days in France" à fmx/09

Le site des anciens d'ExMachina et TDI

Personal tools