L'Autre : Différence entre versions

De Histoire 3D Wiki
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « == Description == Une sculpture virtuelle interactive de Catherine Ikam, Mac Guff Ligne, fondation Cartier, 1993 == Fiche technique == == Fiche Ars Electronica =... »)
 
(Fiche Ars Electronica)
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
== Fiche technique ==
 
== Fiche technique ==
  
== Fiche Ars Electronica ==
+
== Description ==
'L'Autre' ('the other one') is a vir installation where the visitor is confronted with a real-time 3D animated face. The 'other one' 'lives' in a virtual space, which is connected to the real world through an interface that detects the visitor's movements. When someone enters the room he also enters the virtual space and is able to communicate.
+
(extrait du dossier soumis à Ars Electronica)
 +
 
 +
Rencontre avec “L'autre” - minotaure, simulacre, golem numérique.
 +
 
 +
Au fond du labyrinthe un visage de synthèse attend.
 +
 
 +
Etre intermédiaire, prisonnier de ses algorithmes, il ne prend vie que dans une rencontre virtuelle à chaque fois différente. Matrice mathématique, il est asservi par une combinaison de modèles et de logiciels à un espace de jeux sensoriel.
 +
 
 +
Une pièce obscure dont le mur du fond est occupé par un écran. Ni câble, ni casque, seul un boîtier est nécessaire. Dans cette installation virtuelle, le visiteur est un joystick vivant, une souris 3D, dont chaque déplacement dans l'espace est repéré, analysé et interprété par l'ordinateur. Le visage suit les évolutions du visiteur, modifie ses expressions se transforme et par instant, et en certains lieux du labyrinthe, retrouve une vie propre.
  
A small 'box' or interface is all that is needed to establish contact with the 'other one'. The visitor's every movement triggers interaction. The visitor becomes a 'live' joystick or mouse acting on the same virtual playing field as the numerical model. Through this interaction, a shift takes place from physical space into virtual space. The installation is not static but open and capable of development. Several visitors can take part and communicate televirtually among themselves. The meeting with the herald angel is and remains one of the most durable themes in art history. Today, this angel can even be a numerical model. A synthetic being who announces various realities to us, from artificial memories.
 
 
== Galerie ==
 
== Galerie ==
  

Version du 4 avril 2018 à 19:39

Description

Une sculpture virtuelle interactive de Catherine Ikam, Mac Guff Ligne, fondation Cartier, 1993

Fiche technique

Description

(extrait du dossier soumis à Ars Electronica)

Rencontre avec “L'autre” - minotaure, simulacre, golem numérique.

Au fond du labyrinthe un visage de synthèse attend.

Etre intermédiaire, prisonnier de ses algorithmes, il ne prend vie que dans une rencontre virtuelle à chaque fois différente. Matrice mathématique, il est asservi par une combinaison de modèles et de logiciels à un espace de jeux sensoriel.

Une pièce obscure dont le mur du fond est occupé par un écran. Ni câble, ni casque, seul un boîtier est nécessaire. Dans cette installation virtuelle, le visiteur est un joystick vivant, une souris 3D, dont chaque déplacement dans l'espace est repéré, analysé et interprété par l'ordinateur. Le visage suit les évolutions du visiteur, modifie ses expressions se transforme et par instant, et en certains lieux du labyrinthe, retrouve une vie propre.

Galerie

Distinctions

Voir aussi