Le Pantin

De Histoire 3D Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Un film de Frédéric Nagorny, première animation réaliste d'un personnage en images de synthèse 3D.

Synopsis

Ce court-métrage d'animation totalement en trois dimensions est une métaphore de 72 secondes qui illustre l'histoire de Relief : après de longs mois de patience, sur une table à dessin, un petit pantin en bois nervuré naît sous les yeux de son créateur. Il se découvre lentement et se met à marcher. Se croyant seul, il s'arrête soudain, surpris et intimidé de se sentir observé par celui-ci, puis tranquillement il le salue pour le remercier de lui avoir offert la vie.

Fiche technique

Film produit par Raymond Perrin, société Relief en 1990.
A l'époque aucun logiciel ne permettait d'animer correctement des personnages (Explore disposait bien du module de cinématique inverse Artic mais celui-ci ne pouvait gérer correctement le passage d'un pied sur l'autre).
Sur les préconisations de Frédéric Nagorny, Raymond Perrin a alors développé autour du logiciel IKOlight de Michel Bret un module d'animation de personnage basé sur des images clefs.
"Le Pantin" est l'occasion d'expérimenter les possibilités de ce logiciel.

Générique

Générique de début:

RELIEF
Studio d'animation en image de synthèse
présente
un film produit par Raymond Perrin
écrit et réalisé par Frédéric Nagorny
Le Pantin
© Relief 90

Générique de fin:

Scénario, Conception graphique, Animation: Frédéric Nagorny
Modélisation, Direction technique, Animation 3D: Raymond Perrin
Musique: Alain Schneider
Postproduction son: studio Merjithur
Développement animation 3D: Raymond Perrin, Frédéric Nagorny
Production Relief, co-production ADIS, © Relief 1990

Galerie

Pantin14.jpg Pantin11.jpg
Pantin13.jpg Pantin12.jpg
Pantin10.jpg
(document F. Nagorny)
(document F. Nagorny)
(document F. Nagorny)
(document F. Nagorny)
Les positions clefs du personnage (y compris le regard) sur toute la durée du film (document F. Nagorny).

Distinctions

  • 1er prix artistique, Eurographics, Montreux, 1990.
  • SIGGRAPH, Dallas, 1990
  • Nicograph 1990
  • présenté hors compétition au festival Images du futur, Montréal, 1990
  • Prix Pixel INA, Imagina, Monaco, 1991.
  • Prix du meilleur effet 3D-Computer animation, Genève, 1991.
  • Sélectionné pour le programme spécial "Images de synthèse" Annecy 1991
Sortie en salle en première partie du long métrage "Le grand pardon II" de Alexandre Arcady (9 décembre 1992). Recalculé et shooté en 35mm pour cela.

Voir aussi