Phoebus

From Histoire 3D Wiki

Jump to: navigation, search

Contents

Historique

Le logiciel Phoebus est un programme de tracé en perspective développé par Pierre-Louis Dahan et Phac Le Tuan dans le cadre d'une option de 3e année de l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications. Ces travaux aboutirent à une première version en 1975.

Ils l'ont ensuite réécrit et développé dans le cadre de leur thèse de docteur ingénieur soutenue en juin 1977 à l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications.

Ils ont poursuivi son développement les années suivantes et Phoebus a en particulier été utilisé pour la fabrication des images de Humanonon en 1982.

Technique

Compte tenu des technologies des périphériques de sortie de l'époque (écran à balayage cavalier, table traçante, COM Benson) Phoebus est orienté vers un tracé au trait.

Dans ce cadre l'élimination des parties cachées est une des difficultés. Phoebus s'est limité à des objets convexes ce qui permet (sauf cas très particuliers) de ramener ce problème à un tri de l'ordre dans lequel les objets doivent être tracés. Différentes méthodes (comparaison binaire entre objets, recherche de plans séparateurs) ont permis de perfectionner ce tri au fil du temps.

Il a enfin été ajouté des fonctions d'ombrage des objets (ombre propre) et d'ombre portée avec une source de lumière (soleil), le tout traité par hachurage à la manière d'Escher et des graveurs hollandais qui ont fortement influencé les auteurs.

Réalisations

  • 1975 stage chez IBM sous la direction de Pierre Demarne et publication d'images dans le numéro spécial du magazine d'IBM France sur l'Art et l'ordinateur
  • juin 1977, soutenance de thèse de Docteur-ingénieur, "Approche théorique d'une technique : perspectives et ombres calculées" à l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications.
  • juin 1978 "Mais où vont jouer les enfants ?" présentation à l'Unesco proposant une application du programme pour l'optimisation de l'ensoleillement des aires de jeux dans la conception d'immeubles.
  • optimisation du nettoyage des soutes d'un bateau par jet d'eau sous pression.
  • 1982 Humanonon, court métrage de Michel François.

Galerie

Images générées par le logiciel Phoebus, publiées in n° spécial du magazine IBM France "L'art et l'ordinateur", 4e trimestre 1975, page 18 et 85.

Nul ne peut servir deux maîtres, dit-on, les sciences et les arts? Vérité trop sommaire.
Ou bien alors il faudrait condamner au silence ceux que la formation scientifique pousse à
l'esprit de rigueur, et qui, par ailleurs, n'en cherchent pas moins à dessiner des rêves,
fussent-ils logiques. A l'origine de notre décision de recourir â l'ordinateur, une émotion :
la rencontre de l'oeuvre de Escher; l'admiration pour ses jeux esthétiques. ses inimitables
représentations de l'espace, son goût de l'illusion sensible, ses lentes transitions de
l'obscurité à la clarté, par simple contraste de lignes blanches et noires, cette capacité à
construire un imaginaire mathématiquement véridique et poétiquement surprenant, sa
virtuosité technique.
Constatant notre propre insuffisance à la gravure, nous ne renoncions pas pour autant à donner
forme graphique à nos idées. Les vertus du traceur de courbes devaient nous conquérir. 
Ce que nous étions capables de concevoir, nous demanderions désormais à la machine
de nous le dessiner.
C'est ainsi que nous excursionnons le monde des formes mathématiques, non pour elles-mêmes,
mais en rapport avec une intuition sensible, telles ces deux clodoïdes, courbes dansantes 
de deux promeneurs solitaires que relie une distance constamment variable. Mais aussi le
monde du réel, et toujours à l'écoute du maître Escher, à travers le jeu sans cesse
inachevé de l'ombre et de la lumière.
                                        Pierre-Louis Dahan, Phac Le Tuan
                                        (légende des images ci-dessus)



Images extraites de la fabrication du film Humanonon de Michel François en 1982.

Photo, collection personnelle Hilaire Biagiotti.
Photo, collection personnelle Hilaire Biagiotti.
Photo, collection personnelle Phac Le Tuan.

Voir aussi

La conférence de Pierre Louis Dahan et Phac Le Tuan lors du séminaire "Le futur a un passé" du 3 mai 2012

Personal tools