Rénato

De Histoire 3D Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Biographie

  • né en 1955
  • passionné par l'animation dès l'enfance, il expérimente tous les types d'animation : dessin, cellos, papier découpé, volume,

il va se former le jeudi chez Paul Grimault.

  • 1975-77 Formation Réalisateur au CERIS (Centre d'études recherches images et son)
  • 1978 Service militaire, régie vidéo noir et blanc
  • 1979-83 Assistant réalisateur et monteur chez Vidéo Synthèse
  • 1983-85 Réalisateur freelance
  • 1985 Réalisateur du Spot 3D "Le flipper de la délinquance" fabriqué à l'INA
  • 1985 co-fondateur de Fantôme1er Bureau de création d'images de synthèse français.
      Fondateurs : Georges Lacroix, Jean-Yves Grall, Rénato.
  • 1986 Premiers travaux: publicité, conception graphique, logos, films d'entreprise, identité visuelle et autres travaux.
      Grand Prix de l'Urbanisme pour la Réalisation de "La maison qui grandit avec la famille" fabriqué chez Sogitec.
      Fantôme achète son premier matériel d'images de synthèse : le Cubicomp.
      Le fait d'avoir un ordinateur en interne nous permet de détourner l'outil 3D vers les prémices de l'animation 3D.
  • 1987 Premier film d'animation 3D "Sio Benbor" hommage parodique inspiré du film "Bio Sensor" de Takashi Fukumoto.
  • 1988 Le second opus "Sio Benbor II" amicale parodie du "Luxo Junior" de John Lasseter se fait remarquer dans de nombreux festivals 3D.
  • 1989 "Sio Benbor II" remporte le Grand Prix Pixel Européen ainsi que le second Prix dans la catégorie Animation 3D à Imagina.
      (il faut signaler que le 1er Prix d'animation 3D cette année est remporté par John Lasseter qui ne nous tiendra pas rigueur de l'aimable parodie
       et viendra jusqu'à porter l 'emblématique "nez rouge" de Fantôme Animation !)
  • 1989 "Les Fables Géométriques" : il s'agissait de trouver un concept simple ( géométrique) facile à animer en évitant des calculs d'image trop lourds
      afin d'envisager la production de séries animées en 3D (pour rappel, l'image de synthèse se vendait à la seconde à l'époque !)
      Tout au long de la fabrication des 5 séries de 10 Fables, les images ont évolué en fonction des développements techniques du logiciel EXPLORE
      ( Le héron a bénéficié par exemple de ARTIC qui nous a permis comme son nom l'indique, de mettre des pattes articulées, ce qui n'était pas envisageable auparavant.
      Le pot de terre et le pot de fer ont pu se trémousser et danser grâce à la nouvelle technologie des Boîtes déformantes.'') 
  • 1990 Le grand Ouah Ouah Bleu" 16 interludes de 11 sec dans la lignée de Sio Benbor pour animer les écrans de FR3.
  • 1992 Développement et pilote de la série INSEKTORS (Making of).
      Là encore, le concept devait s'adapter aux technologies existantes, si nous voulions développer des formats de séries plus longs. 
      Le squelette, la carapace et les mandibules des insectes se prêtaient bien à cette technologie puisque tout ce qui concernait la 
      représentation humaine ( Skin, Muscles, animations faciales )n'en était qu'au stade de développement. 
      Preuve à l'appui, deux grands films d'animation 3D ont repris ce concept des insectes : FOURMIZ (1998) produit par Dreamworks  et  
      1001 PATTES (1998) produit par les studios Pixar/Coproduit par Walt Disney Pictures.
      Le 1er épisode de 13 minutes de INSEKTORS remportera un Emmy Award dans la catégorie Jeunesse.
      Autre difficulté à la réalisation des épisodes : la capture temps réel ! Pour passer de 2 min 30 des Fables à 13 minutes des Insectes,
      il a fallu intégrer plus de 60% d'animation temps réel dans l'écriture des scénarios ce qui ne facilitait pas les scènes d'action !
      Il ne s'agissait pas de temps réel comme actuellement dans les jeux vidéos, mais de capture de mouvements qui étaient par la suite 
      re-traités par l'équipe d'animation. La capture se faisaient avec 2 techniques différentes : 
      la première en interne à FANTÔME avec des capteurs dans un champs magnétique
      et la seconde avec une technologie développée par MEDIALAB.
      Au final 26 épisodes de 13 minutes seront produits entre 1993 et 1995.

Réalisations

Voir Fantôme

Galerie

Voir aussi

La conférence de Rénato à la journée d'étude "Le futur a un passé", 23 juin 2011