Sub Oceanic Shuttle : Différence entre versions

De Histoire 3D Wiki
Aller à : navigation, rechercher
(Fiche technique)
(Première version)
 
(6 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Un ride dynamique de 4 mn en 870 mm réalisé en [[1992]] par [[Jerzy Kular]] chez [[Ex Machina]] pour Iwerks.
+
Un ride dynamique de 4 mn en 70 mm 8 perfos 30 images/s réalisé en novembre [[1991]] par [[Jerzy Kular]] chez [[Ex Machina]] pour Iwerks.
  
 
== Présentation ==
 
== Présentation ==
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
ExMachina has presented the first European simulation film intended for an international network of Dynamic Theaters (Simulation Theaters) : "SUB OCEANIC SHUTTLE".
 
ExMachina has presented the first European simulation film intended for an international network of Dynamic Theaters (Simulation Theaters) : "SUB OCEANIC SHUTTLE".
  
Thanks to a large projection format, animated seats and dolby stereo, the viewer becom es the real hero of this frantic obstacle course. Will he come out of it unscathed ? ... In four minutes entirely produced in Computer Graphics, director [[Jerzy Kular]] and scenarist Jean-Frangois Henry lead us into the most astonishing and mysterious underwater universe.
+
Thanks to a large projection format, animated seats and dolby stereo, the viewer becom es the real hero of this frantic obstacle course. Will he come out of it unscathed ? ... In four minutes entirely produced in Computer Graphics, director [[Jerzy Kular]] and scenarist [[Jean-François Henry]] lead us into the most astonishing and mysterious underwater universe.
  
 
All challenges have been faced head on: make various organic and mineral elements disturbingly credible, develop all realistic effects required to plunge the viewer into the very heart of the image (bubble effects, enigmatic propagation of light, sparkling of deep water, effects of hyperspeed ...), animate voracious fish and giant octopus with gaping mouths that affirm the threat of their mere presence. Images pass by at a breathtaking speed with majestic scenery
 
All challenges have been faced head on: make various organic and mineral elements disturbingly credible, develop all realistic effects required to plunge the viewer into the very heart of the image (bubble effects, enigmatic propagation of light, sparkling of deep water, effects of hyperspeed ...), animate voracious fish and giant octopus with gaping mouths that affirm the threat of their mere presence. Images pass by at a breathtaking speed with majestic scenery
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
</font>
 
</font>
 
::::: [[Media:Sub_Oceanic_Shuttle_brochure.pdf|Texte de présentation pour Ars Electronica 1992]]
 
::::: [[Media:Sub_Oceanic_Shuttle_brochure.pdf|Texte de présentation pour Ars Electronica 1992]]
 +
|}
 +
 +
== Première version ==
 +
{| border=1, cellpadding=10
 +
|
 +
<font color="#000044" face="Times" size="2"> <em>
 +
"This one !", s'était exclamé Damon : son choix s'était porté sur un "ride" sous-marin, "le Trésor du crabe". J'avais demandé au génial réalisateur de dessins animés Jean-Christophe Villard de l'illustrer. Par raport à la mouture finale de ce que serait ce "ride", le script proposé à Damon intégrait déjà des champs de mines (en fait de méduses explosives), un poulpe géant menaçant de broyer notre habitacle (imaginez les craquements !), une cité antique dont les monuments renaissaient de leurs ruines, et surgissant des profondeurs des eaux, manquaient de nous percuter, un combat final pinces contre pinces avec le crabe démesuré protecteur du trésor, et quelques autres dangers sous-marins. Il sera ensuite aménagé, modifié, et porté à son optimum par [[Jean-François Henry]] et [[Jerzy Kular]], pour devenir "S.O.S., Sub-Oceanic Shuttle".
 +
</em></font>
 +
::: [http://esmma.free.fr/mde4/1989-91_ex_mach.htm in "Mes années 90", page de Gérald Dupeyrot sur ExMachina en 1989-1991]
 
|}
 
|}
  
Ligne 29 : Ligne 38 :
 
:'''Modélisation supervision''' : Michel Falduti
 
:'''Modélisation supervision''' : Michel Falduti
 
:'''Modélisation''' : Estelle Chedebois, Fabrice Delapierre, Jean-Baptiste Lère, Patrick Pestel, Cécile Picard, Franck Schmidt
 
:'''Modélisation''' : Estelle Chedebois, Fabrice Delapierre, Jean-Baptiste Lère, Patrick Pestel, Cécile Picard, Franck Schmidt
:'''Animation''' : Violaine Janssens, Steve Braggs, Pierrick Brault, Philippe Gluckman, Hélène Gosset, Matthieu Grospiron, Majid Loukil, Jean-Luc Savarino, Frédéric Schmidt, Philippe Tastet, Yannick Violin
+
:'''Animation''' : Violaine Janssens, Steve Braggs, Pierrick Brault, Philippe Gluckman, Hélène Gosset, Matthieu Grospiron, Majid Loukil, [[Jean-Luc Savarino]], Frédéric Schmidt, Philippe Tastet, Yannick Violin
 
:'''Paintbox''' : Marc Bellan
 
:'''Paintbox''' : Marc Bellan
 +
:'''Direction de production ExMachina''' : [[Christian Guillon]]
 +
: '''Effets spéciaux''' : [[François Ploye]]
 +
: '''Exploitation''' : Jean-Jacques Benamou, Christian Rajaud
 +
 +
4 mois de travail. Rendu : 1h à 1h30 da calcul par image sur SGI Power series 440 (CGW 1992-09)
 +
 +
Tout le shoot en 65mm (le négatif est 65mm et le positif 70mm mais l'image est de même dimension) a été fait chez RFX à LA. Pendant qq mois Christian Guillon, dir.prod allait là-bas régulièrement avec les images. (conf Guillon 2013-04-09 9:30)
  
 
== Galerie ==
 
== Galerie ==
  
 
== Distinctions ==
 
== Distinctions ==
* IAAPA, most innovative attraction
+
* Prix IAAPA (International Association of Amusement Parks and Attractions), most innovative attraction, Orlando (Floride) 1991
* Imagina 1992, 1er [[Prix Pixel-INA]] simulation visualisation
+
* 1er [[Prix Pixel-INA#1992]] simulation visualisation et Grand prix européen
* [[Ars Electronica]] 1992, Honorary mention, catégorie Computer animation
+
* [[Ars Electronica#1992]] , Honorary mention, catégorie Computer animation
 +
* Jet d'Or, Computer animation'92, Suisse
  
 
== Voir aussi ==
 
== Voir aussi ==
 +
: [https://youtu.be/e-X7hKDxL6o Sub Oceanic Shuttle sur Youtube]
 +
 +
  
 
[[Category:Film]]
 
[[Category:Film]]

Version actuelle datée du 4 mai 2020 à 12:07

Un ride dynamique de 4 mn en 70 mm 8 perfos 30 images/s réalisé en novembre 1991 par Jerzy Kular chez Ex Machina pour Iwerks.

Présentation

ExMachina has presented the first European simulation film intended for an international network of Dynamic Theaters (Simulation Theaters) : "SUB OCEANIC SHUTTLE".

Thanks to a large projection format, animated seats and dolby stereo, the viewer becom es the real hero of this frantic obstacle course. Will he come out of it unscathed ? ... In four minutes entirely produced in Computer Graphics, director Jerzy Kular and scenarist Jean-François Henry lead us into the most astonishing and mysterious underwater universe.

All challenges have been faced head on: make various organic and mineral elements disturbingly credible, develop all realistic effects required to plunge the viewer into the very heart of the image (bubble effects, enigmatic propagation of light, sparkling of deep water, effects of hyperspeed ...), animate voracious fish and giant octopus with gaping mouths that affirm the threat of their mere presence. Images pass by at a breathtaking speed with majestic scenery hailing from the deepest depths.

The projection format (70mm, 8 perfs, 30 frames per second) has required considerable image manipulation with specially configured workstations and calculators (with a resolution of up to 3000 points).

Texte de présentation pour Ars Electronica 1992

Première version

"This one !", s'était exclamé Damon : son choix s'était porté sur un "ride" sous-marin, "le Trésor du crabe". J'avais demandé au génial réalisateur de dessins animés Jean-Christophe Villard de l'illustrer. Par raport à la mouture finale de ce que serait ce "ride", le script proposé à Damon intégrait déjà des champs de mines (en fait de méduses explosives), un poulpe géant menaçant de broyer notre habitacle (imaginez les craquements !), une cité antique dont les monuments renaissaient de leurs ruines, et surgissant des profondeurs des eaux, manquaient de nous percuter, un combat final pinces contre pinces avec le crabe démesuré protecteur du trésor, et quelques autres dangers sous-marins. Il sera ensuite aménagé, modifié, et porté à son optimum par Jean-François Henry et Jerzy Kular, pour devenir "S.O.S., Sub-Oceanic Shuttle".

in "Mes années 90", page de Gérald Dupeyrot sur ExMachina en 1989-1991

Fiche technique

Premier ride entièrement en images de synthèse en 3D

Production : IWERKS Entertainment
Computer Animation : EX MACHINA Paris
Direction : Jerzy Kular
Art Direction : Jean-François Henry
Screenplay : Jean-François Henry and Jerzy Kular
Graphic preparation : Hoël Couassin, Véronique Malaval, Eric Randall, Laurent Rullier
Modélisation supervision : Michel Falduti
Modélisation : Estelle Chedebois, Fabrice Delapierre, Jean-Baptiste Lère, Patrick Pestel, Cécile Picard, Franck Schmidt
Animation : Violaine Janssens, Steve Braggs, Pierrick Brault, Philippe Gluckman, Hélène Gosset, Matthieu Grospiron, Majid Loukil, Jean-Luc Savarino, Frédéric Schmidt, Philippe Tastet, Yannick Violin
Paintbox : Marc Bellan
Direction de production ExMachina : Christian Guillon
Effets spéciaux : François Ploye
Exploitation : Jean-Jacques Benamou, Christian Rajaud

4 mois de travail. Rendu : 1h à 1h30 da calcul par image sur SGI Power series 440 (CGW 1992-09)

Tout le shoot en 65mm (le négatif est 65mm et le positif 70mm mais l'image est de même dimension) a été fait chez RFX à LA. Pendant qq mois Christian Guillon, dir.prod allait là-bas régulièrement avec les images. (conf Guillon 2013-04-09 9:30)

Galerie

Distinctions

  • Prix IAAPA (International Association of Amusement Parks and Attractions), most innovative attraction, Orlando (Floride) 1991
  • 1er Prix Pixel-INA#1992 simulation visualisation et Grand prix européen
  • Ars Electronica#1992 , Honorary mention, catégorie Computer animation
  • Jet d'Or, Computer animation'92, Suisse

Voir aussi

Sub Oceanic Shuttle sur Youtube