Supinfocom

From Histoire 3D Wiki

Jump to: navigation, search


Supinfocom, anciennement Sup.Info.Com (Ecole SUPérieure d'INFOrmatique de COMmunication), est une école supérieure consulaire, spécialisée dans l'enseignement du film d'animation et de l'infographie. Elle possède aujourd'hui trois antennes : à Valenciennes (la plus ancienne), en Arles, et très récemment à Pune (Inde).


Contents

Historique

  • En 1988, la Chambre de Commerce et d'Industrie du Valenciennois demande à Marie-Anne Fontenier de créer une école, prévue à l'origine pour l'enseignement de la P.A.O.

L'affiliation de cette dernière avec le ACM Siggraph l'amène à flairer le potentiel de l'image de synthèse * (à confirmer)

L'école prend le pari de l'enseignement de cette nouvelle technologie dès les premières années, et commence par enseigner la création d'images fixes en 3D.

  • En 1993 * (à confirmer), l'école sort ses tous premiers films d'animation 3D.

Dès cette période, le film de fin d'étude devient l'exercice permettant d'obtenir le diplôme de l'école. Ainsi, de très nombreux courts métrages d'animation 3D voient le jour, participant à la dynamique de popularisation du court métrage de synthèse auprès du grand public. Très vite, le "Film d'animation de fin d'étude" devient un genre en soi. ("Supinfocom a donné au genre du film de fin d’études une ampleur inédite", écrit René Broca dans son étude sur l'emploi et la formation dans l'animation page 16)

La diffusion intensive de ces courts métrages en festival, et les nombreux prix reçus, contribuent à la montée de la notoriété de l'école.

  • En 2000, Supinfocom Valenciennes voit naître sa "petite soeur" : Supinfocom Arles, dont la direction est confiée à Anne Brotot.
  • En 2001, création de SUPINFOGAME dans les locaux de Supinfocom. Supinfogame est consracrée à l'élaboration et à la création de jeux vidéo. Les deux écoles forment un groupe.
  • En 2007, l'école a été classée n°1 mondiale par le magazine américain « 3D World », avec comme critères la diffusion des films réalisés par les étudiants et les prix attribués dans les festivals organisés dans le monde entier.
  • En 2008, ouverture du campus Indien Supinfocom-Supinfogame-ISD à Pune. La direction de Supinfocom Pune est assurée par Jerzy Kular. Le groupement "Supinfocomgroup" apparaît, réunissant les trois écoles du numérique Supinfocom - Supinfogame - ISD.
  • En 2009, Marie-Anne Fontenier devient directrice de SupinfocomGroup, Anne Brotot directrice de Supinfocom Valenciennes, laissant sa place à Isabelle Aubin pour la direction de Supinfocom Arles.
  • En 2010, Anne Brotot prend la direction de SupinfocomGroup et de Supinfocom Valenciennes.
  • En 2011, Jerzy Kular prend le poste de directeur de Supinfocom Valenciennes. Martin Ruyant prend la direction de Supinfocom Inde.
  • début 2013 Supinfocom group devient une société de droit privé et prend le nom de Rubika.

Philosophie de l'école

L'école Supinfocom, connue pour la qualité technique des réalisations de ses étudiants, axe son enseignement sur l'utilisation de l'outil 3D au service d'une narration ou d'un univers graphique fort. Un premier cursus préparatoire de 2 ans enseigne les bases de l'image 2D (avec des cours de typographie, de couleurs, d'histoire de l'art, d'image vectorielle, de videos et d'animation 2D.) Le Cycle Supérieur, effectué en 3 ans, oriente sa pédagogie vers la technique 3D (appropriation de l'outil) et la réalisation (cours d'écritures, de scénarios, de storyboard, d'analyse filmique.) Cette notion semble importante pour l'école qui dépose un dossier pour la création d'un diplôme spécifique de réalisateur numérique (certifié de Niveau 1 par l'État).

Galerie

Période 1988 - 2000

Liste non-exhaustive

  • 1993 : 49 bis rue de la Citadelle (Patrick Raynaud, Eddy Khemeri & Geoffrey Niquet)
  • 1995 : La stèle (Guillaume Niquet, Stéphane Naze & Christophe Dupuis)
  • 1997 : Migrations de Constantin Chamski
  • 1997 : Vache folle (Samuel Tourneux )
  • 1998 : Un temps pour elle - réalisé par Erwin Charrier
  • 1999 : Starsheeps (Antoine Deschamps, Jovann Leblanc & Alban Vandekerkove)
  • 2000 : Le processus - (Xavier De l’Hermuzière & Philippe Grammaticopoulos)
  • 2000 : AP 2000 (Loïc Bail, Aurélien Delpoux, Sébastien Ebzant & Benjamin Lauwick)

A compléter

Liens Annexes

Personal tools