TDI : Différence entre versions

De Histoire 3D Wiki
Aller à : navigation, rechercher
(1987)
(1989)
Ligne 69 : Ligne 69 :
 
:division système 20 MF
 
:division système 20 MF
 
:division images  17 MF
 
:division images  17 MF
 +
 +
=== 1988 ===
 +
CA 45 MF, première année en équilibre (2/3 systèmes, 1/3 images)
 +
 +
70 systèmes vendus
  
 
=== 1989 ===
 
=== 1989 ===
Ligne 76 : Ligne 81 :
 
Dans le cadre de cette opération l'INA revend à Thomson ses parts de TDI et rentre pour 34% dans le capital d'[[ExMachina]] (Arrêté du 19 avril 1989).
 
Dans le cadre de cette opération l'INA revend à Thomson ses parts de TDI et rentre pour 34% dans le capital d'[[ExMachina]] (Arrêté du 19 avril 1989).
  
En [[1989]] IBM-France entre dans le capital de TDI à hauteur de 49% pour développer les marchés industriels sur la base des nouvelles stations RISC d'IBM.  
+
En [[1989]] '''IBM-France''' entre dans le capital de TDI à hauteur de 49% pour développer les marchés industriels sur la base des nouvelles stations RISC d'IBM.
  
 
=== 1992 ===
 
=== 1992 ===

Version du 31 mars 2018 à 18:40

TDI-logo.png

TDI (Thomson Digital Image) a développé et commercialisé le logiciel 3D Explore de 1986 à 1993.

Historique

1984

Sous l'impulsion de Jean-Daniel Pigasse, alors Directeur de la communication du groupe Thomson et de Gérard Allain, chef du service de visulations de Thomson simulateurs, Thomson décide de créer une filiale spécialisée dans la production audiovisuelle.

TDI SA (Thomson Digital Image) est créé fin septembre 1984 comme filiale à 100% de Thomson-CSF (division des simulateurs de vol).

Plus précisément, TDI était filiale à 100% de Thomson Techniques de Communications alias TTC, dirigée par Jean-Daniel Pigasse, TTC étant elle-même filiale à 100% de Thomson S.A. (le holding de tête du groupe). TTC comprend 3 entités

  • TDI, Thomson Digital Images
  • Thomson compétition (installation de caméras dans des F1) (dirigée par Michèle Lagneau, maitresse de Pigasse - source LF)
  • SEDITAS (organisation de salons)

A partir d'octobre 1984 TDI met en place un centre de production autonome, installé à Cergy Pontoise (26 chaussée Jules César, Osny), qui devient opérationnel en mai 1985.

Le siège est au 173 bd Haussmann, 75008 Paris.

L'antenne commerciale est au 41 rue de Washington, 75008 Paris

1985

Yannick Violin se souvient s'être baladé la nuit dans tous les locaux de Thomson simulateurs avec ses gamelles de disque dur pour répartir des calculs sur tous les ordinateurs disponibles. Comme il n'habitait pas loin il se relevait parfois la nuit pour aller vérifier que les calculs n'avaient pas planté.

Sur une grande bande magnétique il pouvait sauver à peu près 30 images SD 768x576 non compressées et il fallait 20 mn pour les transférer (à 9mn). Pour le discobole (10 ou 15s) la sauvegarde des images faisait une pile de bandes.

Après l'échec du projet "Pixigraph" qui devait créer une spin-off de l'INA avec financement par capital risque, Jean-Charles et ses amis approchent TDI et la Sogitec. Gérard Allain côté TDI se montre très ouvert et constructif, ils rejoignent donc TDI.

1986

En 1986 TDI intégre les activités de développement logiciel et production d'images de synthèse de l'INA (INA d3D). Arrivent donc les trois de l'INA et leur ordinateur Perkin Elmer.

Capital : 3 MF, Thomson (51%), INA (34%), cadres dirigeants (15%)

Matériel (7 MF + logiciel 7MF)

  • Ordinateur Gould 32/9750,
  • système graphique E&S PS 300, mémoire d'image 1280x1024 (raster technologies One-80), Console graphique Tektronix 4014, table à digitaliser Benson
  • + en août : 3 SGI IRIS 3020
  • Enregistreur vidéo 1"C image/image Sony BVH2500, transfert film 35mm 1500 lignes (Matrix 3000), banc de montage 3/4"


Les équipes de TDI et de l'INA fusionnent dès février 1986. La fusion est annoncée à l'occasion d'Imagina 1986 et TDI y présente une bande démo commune marquée de son logo mais entre les lenteurs administratives et l'alternance politique (la droite est revenue au pouvoir aux législatives de mars 1986) l'entrée de l'INA dans le capital de 3 MF à hauteur de 34% en compensation de l'apport de ses équipes ne sera actée que presque un an après à la veille des fêtes de fin d'année (Arrêté du 29 décembre 1986).

Dès 1986 TDI développe le logiciel 3D qui deviendra Explore tout en ayant son propre département de réalisation d'images. Mais au début la nouvelle société se positionne uniquement sur la prestation de fabrication d'images :

L'Institut National de la Communication Audiovisuelle (Ina) et Thomson font alliance en créant Thomson Digital Image (TDI), société spécialisée dans la fabrication des images de synthése 2 D et 3 D. (...) Elle produit des images sur commande depuis quatre mois et vise cinq créneaux principaux: les génériques et « habillages » de chaînes de télévision (références: TF1 , A2, Canal + et RTBF), les films publicitaires (Loto sportif, Kiss) les films institutionnels « Le Flipper » du Conseil National de la prévention de la délinquance, le discobole des jeux olympiques), les films d'entreprise (le viaduc d'Amiens, Schlumberger) et les trucages vidéo. Toutes ces images ont été présentées à Monte-Carlo en février dans le cadre du Se Forum des Nouvelles Images. Objectif: réaliser un chiffre d'affaires de 15 MF en 86 dont 6 MF dans le film publicitaire. - J.S.
Article de Jean Segura in "La lettre de Sciences & Techniques", n°68, 25 février 1986 - Collection personnelle Jean Segura.

Le centre de production est alors à Cergy Pontoise.

A terme TDI envisage également de développer une activité de commercialisation de logiciels pour les applications du monde scientifique et industriel. (note présentation TDI au CIDIS).

A plus long terme, les savoir-faire et les technologies développées à l'INA ou dns le groupe Thomson pourrait encourager une activité de commercialisation de matériels graphiques (note présentation TDI au CIDIS, février 1986, bdd0106p15)

prévoit une convention avec des labos de recherche tels que Orsay (p.27)

En juin 1986 la division logiciels et systèmes est créée et la vente du logiciel est annoncée à SIGGRAPH en août 1986.

CA 1986 division Images 12 MF

1987

Ce n'est qu'un an plus tard qu'est annoncé la commercialisation d'Explore, d'abord appelé "Espace".

Présenté à Imagina par TDI, « Espace » : premier logiciel couleur et 3D d'images de synthèse de conception française. Il entend concurrencer ceux des firmes américaines Abel Research, Alias. Wavefront ...
Article de Jean Segura in "La lettre de Sciences & Techniques", n°78, février 1987 - Collection personnelle Jean Segura.

A la mi 1987 TDI remplace ses Gould ayant deux an d'âge par deux Convex C1 XP complétés par des stations de travail graphique Iris

En mars 1987 TDI déménage au 22 rue Hégésippe Moreau (bd0217 et bd0299)

CAs 1987 :

division système 20 MF
division images 17 MF

1988

CA 45 MF, première année en équilibre (2/3 systèmes, 1/3 images)

70 systèmes vendus

1989

Il s'avère vite difficile d'être le compétiteur de ses propres clients et en 1989 TDI est scindé en deux:

  • les activités de développement de logiciel (TDI systèmes) restent au sein de TDI
  • les activités de création d'images (TDI Images) sont regroupées avec celles de Sogitec au sein d'une nouvelle société: Ex Machina.

Dans le cadre de cette opération l'INA revend à Thomson ses parts de TDI et rentre pour 34% dans le capital d'ExMachina (Arrêté du 19 avril 1989).

En 1989 IBM-France entre dans le capital de TDI à hauteur de 49% pour développer les marchés industriels sur la base des nouvelles stations RISC d'IBM.

1992

En 1992 IBM se retire du capital suite au constat d'échec de cette stratégie.

1993

En octobre 1993 TDI est racheté par la société Wavefront (qui deviendra Alias|Wavefront suite au rachat par Alias). Une équipe travaillant à cette époque chez TDI pour Honda R&D, rejoint la société Syseca, filliale du groupe Thomson-CSF devenu depuis le groupe Thalès. C'est ainsi que se constituera l'équipe Réalité Virtuelle de Syseca.

Collaborateurs

1986

Direction :

Jean-Daniel Pigasse, Président
Gérard Allain, Directeur
Frédérique Janssen, Directrice commerciale

Au générique de la bande démo soumise à Parigraph 86 l'"équipe TDI" se compose de

Pascal Bap
Daniel Borenstein
Ibrahim Fahmy
Jean-Charles Hourcade
Alain Nicolas
Marialine Prieur
Patrick Sitbon
Yannick Violin

1987

Jean-Daniel Pigasse, PDG
Gérard Allain, directeur
Frédérique Janssen, directrice commerciale et communication
Pascal Bap, directeur du département Images
Jean-Charles Hourcade, directeur du département Logiciels et Systèmes.
Patrick Sitbon, Responsable technique du système 3D.
Daniel Borenstein, Responsable du Développement,
Alain Nicolas, Responsable Recherche de TDI,
Lionel Fages
Denis Schlumberger, ingénieur commercial
Claude Schiffman
François Ploye
Carole Scipion

Au générique de la bande démo 1987 l'"équipe TDI" se compose de

Daniel Borenstein, Corinne Chaix, Ibrahim Fahmy, Jean-Charles Hourcade, Hervé Loizeau, Eric Mises, Alain Nicolas, Marialine Prieur, Patrick Sitbon, Yannick Violin

1988

Au générique de la bande démo 1988 l'"équipe TDI" se compose de

Pascal Bap, Gérard Bell, Philippe Billion, Daniel Borenstein, Laurent Borenstein, Alain Bouchilloux, Olivier Daniel, Alain Dehoe, Jean-Christophe Durban, Stéphane Ely, Lionel Fages, Christian Foucher, Jean-Michel Girones, Rex Grignon, Frédérique Janssen, Violaine Janssens, Christophe Héry, Hervé Loizeau, Antonio Lombardini, Majid Loukil, Michel Meyer, Nathalie Miquel, François Ploye, Dominique Pochat, Marialine Prieur, Philippe Raffier, Michel Roosens, Claude Schiffmann, Carole Scipion, Philippe Tastet, Marc Tatou, Pascale Ville, Yannick Violin, Pascal Vuong.

Elle intègre donc les anciens de Sogitec qui vont en fait rejoindre ExMachina sur le point d'être officiellement créé.

Réalisations

Long Métrage

  • Terminus de Pierre William Glenn ( TDI Cergy Pontoise en 1986 )

Publicités (1987-1988)

  • Eram de Hervé Loizeau

Habillages TV

  • La Cinq (France)
  • RTBF (Belgique)
  • Télédiario (Espagne)
  • Seconde chaîne (Maroc)

Galerie

Voir aussi