The Invisible Man In Blind Love

De Histoire 3D Wiki
Révision datée du 4 avril 2018 à 17:05 par PierreHenon (discussion | contributions) (Générique)
Aller à : navigation, rechercher

Un film de Pascal Vuong produit par Eurocitel - 1991 - 4mn 30s

Synopsis

C'est l'histoire simple d'un homme amoureux. Une nuit, il décide de se déclarer à sa fiancée. Il va chercher dans son coffre-fort de bureau l'anneau qu'il avait l'intention de lui offrir comme un signe de l'amour vrai. Son agitation croissante ajoutée à l'obscurité qui règne dans son bureau de détective privé ne rend pas son travail facile. Cependant, nul doute qu'ils seront bientôt unis dans le parfait amour. Il est invisible, bien sûr, mais elle est ... aveugle!

Dès les premières images, les références au cinéma abondent. Toutefois, "The Invisible Man in Blind Love" n'a pas seulement pour but de refaire ou plagier le "grand" cinéma. Tout au long du film, le spectateur est plongé dans une atmosphère très particulière qui, en fait, est créée uniquement par 2 projecteurs et 2 ou 3 "soleils" dans un décor soigneusement conçu. Le mobilier, ainsi que les accessoires et tous les autres éléments ont été pris plus ou moins en considération en fonction de leur importance dans l'action et dans le cadre. Leurs formes, leurs tailles et "couleurs" sont assez pour les faire jouer leurs rôles sans nécessiter de textures, chères et, ici, inutiles. L'homme invisible se matérialise uniquement grâce à l'animation des objets en cours de déplacement, mis en évidence par des effets sonores appropriés. Ils le font exister en raison des sentiments et des émotions.

Fiche technique

Logiciel Explore sur Silicon Graphics Iris Eclipse

Générique

  • Un film écrit et réalisé par Pascal Vuong.
  • Produit par Georges Pansu
  • Conseiller à la réalisation Jerzy Kular
  • 1er assistant réalisateur : Stéphane Ely
  • 2ème assistant réalisateur : Vincent Weill
  • Direction de production : Hubert Fourneaux
  • Montage : Christine Pansu
  • Remerciements à Violaine Janssens, Marc Tatou
  • Photographe : Frédéric Achdou
  • Voix : Ingrid Kessler
  • Atelier synthèse : Mosaïque
  • Sonorisation : Digison
  • Laboratoire : GTC
  • Logiciel : Explore TDI
  • Une production Eurocitel, Excalibur
  • © Eurocitel 1991

Galerie

Distinctions

Voir aussi