Christian Guillon : Différence entre versions

De Histoire 3D Wiki
Aller à : navigation, rechercher
(Biographie)
(Voir aussi)
 
(13 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
== Biographie ==
 
== Biographie ==
 
   
 
   
Diplômé de l'école Louis Lumière, Christian Guillon est d'abord directeur de la photographie, puis se spécialise dans les années 80 en effets spéciaux, trucages mécaniques et optiques. Début 90, il rejoint la société d'images de synthèses Ex Machina, comme responsable des effets spéciaux. Il est chargé, dès 1992, du département trucages numériques de cette même société ; certainement  après l'expérience du film Les mille et une nuits de Philippe de Broca, en 1990, premier film français avec trucages numériques.  
+
* 1975 Diplômé de l'école Louis Lumière,  
 +
* directeur de la photographie,  
 +
*  années 80, se spécialise dans les effets spéciaux, trucages mécaniques et optiques puis numériques.  
 +
* Début 90, rejoint la société d'images de synthèses [[Ex Machina]], comme directeur de production sur les rides réalisés par [[Jerzy Kular]].  
 +
* Fin 1992, crée au sein d'[[Ex Machina]] le département Trucages numériques qui devient alors une importante société prestataire en VFX pour le cinéma (films de Jaco Van Dormael, Mathieu Kassovitz, Leos Carax, Philippe de Broca, Costa-Gavras, etc..).
 +
* 1998 développe sa propre compagnie, l’Étude et la Supervision des Trucages (L'E.S.T.),
 +
* 2010 crée la société ADN, agence de doublures numériques
 +
* Il enseigne les effets visuels et spéciaux à l'école nationale supérieure Louis Lumière.
  
En 1998, il crée sa propre compagnie, l’Étude et la Supervision des Trucages (L'E.S.T.), qui depuis a travaillé sur une centaine de films.
+
== Filmographie ==
Il crée en 2010 la société ADN, agence de doublures numériques, et enseigne les effets visuels et spéciaux à l'école nationale supérieure Louis Lumière.
+
'''Directeur des effets visuels numériques'''
 +
* [[1986]] [[L'Unique]], de ''Jérôme Diamant Berger''
 +
* 1990 : [[Les mille et une nuits]] de ''Philippe de Broca'', (particules, décor 3D)
 +
* 1993 : Siméon de ''Euzhan Palcy'', premier film à bénéficier d'un scan numérique (réalisé à Los Angeles, ExMachina ne pouvant être livré à temps du scan acheté à cette occasion)
 +
* 1995 : Le hussard sur le toit de ''Jean-Paul Rappeneau'' (intégration d'oiseaux en compositing)
 +
* 1995 : Rimbaud Verlaine de ''Agnieszka Holland'' (suppression d'une jambe de Léonardo di Caprio, matte paintings)
 +
* 1996 : L'échappée belle de ''Etienne Dhaene'', (compositing d'avions)
 +
* 1997 : Mad city de ''Costa Gavras'', (incrustation d'image dans des téléviseurs, compositing avec explosions)
 +
* 1997 : Assassin(s) de Mathieu Kassovitz (contrôle de mouvement et compositing pour un plan de passage jour-nuit rapide)
 +
* 1997 : Le Bossu de ''Philippe de Broca'', (intégration d'épées en 3D).
 +
* 1998 : La femme du cosmonaute de ''Jacques Monnet'' (liquides et objets en apesanteur)
  
== Réalisations (ou) filmographie ==
+
'''Directeur de production'''
 +
* 1991 : [[Sub Oceanic Shuttle]], de ''[[Jerzy Kular]]''
  
 
== Galerie ==
 
== Galerie ==
Ligne 12 : Ligne 30 :
 
== Voir aussi ==
 
== Voir aussi ==
  
[[Category:Personne physique]]
+
[https://hist3d.fr/seminaire/de-largentique-au-numerique/ ''La rencontre du cinéma et de l'image de synthèse 3D''], l'intervention de Christian Guillon sur les premiers effets visuels 3D au cinéma à la séance du séminaire HIST3D, "de l'argentique au numérique", le 11 octobre 2011 ;
 +
 
 +
[https://hist3d.fr/journees-detude-2012-2013/exmachina/ ''Les effets visuels pour le cinéma''], L'intervention de Christian Guillon à la journée d'étude HIST3D du 9 avril 2013 sur ExMachina.
 +
 
 +
[[Category:Personne physique|Guillon]]

Version actuelle datée du 25 mars 2019 à 13:32

Biographie

  • 1975 Diplômé de l'école Louis Lumière,
  • directeur de la photographie,
  • années 80, se spécialise dans les effets spéciaux, trucages mécaniques et optiques puis numériques.
  • Début 90, rejoint la société d'images de synthèses Ex Machina, comme directeur de production sur les rides réalisés par Jerzy Kular.
  • Fin 1992, crée au sein d'Ex Machina le département Trucages numériques qui devient alors une importante société prestataire en VFX pour le cinéma (films de Jaco Van Dormael, Mathieu Kassovitz, Leos Carax, Philippe de Broca, Costa-Gavras, etc..).
  • 1998 développe sa propre compagnie, l’Étude et la Supervision des Trucages (L'E.S.T.),
  • 2010 crée la société ADN, agence de doublures numériques
  • Il enseigne les effets visuels et spéciaux à l'école nationale supérieure Louis Lumière.

Filmographie

Directeur des effets visuels numériques

  • 1986 L'Unique, de Jérôme Diamant Berger
  • 1990 : Les mille et une nuits de Philippe de Broca, (particules, décor 3D)
  • 1993 : Siméon de Euzhan Palcy, premier film à bénéficier d'un scan numérique (réalisé à Los Angeles, ExMachina ne pouvant être livré à temps du scan acheté à cette occasion)
  • 1995 : Le hussard sur le toit de Jean-Paul Rappeneau (intégration d'oiseaux en compositing)
  • 1995 : Rimbaud Verlaine de Agnieszka Holland (suppression d'une jambe de Léonardo di Caprio, matte paintings)
  • 1996 : L'échappée belle de Etienne Dhaene, (compositing d'avions)
  • 1997 : Mad city de Costa Gavras, (incrustation d'image dans des téléviseurs, compositing avec explosions)
  • 1997 : Assassin(s) de Mathieu Kassovitz (contrôle de mouvement et compositing pour un plan de passage jour-nuit rapide)
  • 1997 : Le Bossu de Philippe de Broca, (intégration d'épées en 3D).
  • 1998 : La femme du cosmonaute de Jacques Monnet (liquides et objets en apesanteur)

Directeur de production

Galerie

Voir aussi

La rencontre du cinéma et de l'image de synthèse 3D, l'intervention de Christian Guillon sur les premiers effets visuels 3D au cinéma à la séance du séminaire HIST3D, "de l'argentique au numérique", le 11 octobre 2011 ;

Les effets visuels pour le cinéma, L'intervention de Christian Guillon à la journée d'étude HIST3D du 9 avril 2013 sur ExMachina.